NZZ Real Estate Days : le marché immobilier suisse les tendances & insights majeurs

NZZ Real Estate Days : le marché immobilier suisse les tendances & insights majeurs

Débat ( image en haut de gauche à droite) : Markus Graf/CEO Swiss Prime Site Group, Beat Schwab/Head Real Estate Asset Management Suisse Credit Suisse, Martin Signer/Head Real Estate Swiss Life Asset Managers et René Zahnd/directeur de la division „Modernisation & développement“ Implenia)

L'état du marché immobilier suisse, la régulation croissante ainsi que l'aménagement du territoire étaient les thèmes principaux du „get-together“ de cette année de la scène immobilière helvétique des NZZ Real Estate Days qui ont eu lieu les 30 et 31 octobre 2014.

Environ 170 participants se sont retrouvés au cours de cet événement de deux jours au Grand Hotel Quellenhof à Bad Ragaz en vue d'un Networking et d'échanges sur la situation actuelle du marché immobilier suisse. Wincasa y était représentée de même que la maison mère Swiss Prime Site.
Les prévisions pour le paysage immobilier suisse sont fondamentalement bonnes. Les tendances et enseignements suivants ont été évoqués aux NZZ RED :
 
Le marché immobilier joue un rôle clé concernant le thème de la stabilité financière
Les déclarations fréquentes ces derniers temps de la Banque nationale relativement au marché immobilier doivent être considérées en ayant à l'esprit que le marché hypothécaire et celui immobilier jouent un rôle clé concernant la stabilité financière. Environ 44% de la richesse des ménages est investie dans l'immobilier, financé en très grande partie par l'emprunt. Les crédits concernés par rapport au produit intérieur brut (PIB) s'élèvent en ce moment en Suisse à 180%, dans la zone Euro seulement à 120%. En Suisse, les prix des logements en propriété se situent actuellement à 20% au-dessus de ceux des locations. Les régulateurs voulaient remédier à ce déséquilibre par le biais de différentes mesures (entre autres des couvertures plus strictes par des fonds propres). Certes, ces derniers mois, ceci a engendré un ralentissement de la hausse des hypothèques, s'élevant néanmoins comme auparavant à environ 4% par an. 
(Dr. Robert Bichsel, directeur système bancaire Banque nationale suisse)

Le parc immobilier existant et la périphérie urbaine en tant qu'opportunités
Il ressort de l'échelle de développement de Wüest&Partner que les opportunités sur le marché immobilier helvétique résident dans le développement du parc immobilier existant, construit dans les années 1950-1980, et surtout dans la périphérie urbaine des cantons de Zurich, Berne, Vaud, Argovie et Saint-Gall. La demande de surfaces locatives commerciales a quant à elle souffert. L'offre en matière de prix des terrains à bâtir est toujours élevée.
(Marcel Scherrer, Wüest & Partner)

Les investissements immobiliers pour des considérations de rendement sont toujours intéressants
La Suisse représente environ 2% du marché global des placements immobiliers et est un marché assez fermé aux investisseurs étrangers. Les rendements en Europe se situent plutôt au bas d'un cycle et les risques pour l'immobilier de bureaux sont proches des valeurs historiques maximales. Les investissements immobiliers demeurent toutefois toujours très intéressants. Principalement parce que la différence entre les rendements des placements immobiliers et les placements sans risque continue à se situer à environ 2%.
(Tom Lee, Head of Real Estate et CIO pour EMEA chez BlackRock)

La vague de règlementations – un risque pour le développement & la dynamique du marché immobilier
Les investisseurs et les développeurs étaient d'accord sur le fait qu'avec la vague de règlementations lancée, il en résultait une attaque portée aux valeurs libérales et des obstacles croissants pour les acteurs du marché immobilier; ce qui non seulement augmente la tâche administrative, mais peut aussi entraver l'objectif recherché. Le canton de Genève a été cité comme exemple dissuasif. Malgré une régulation élevée, Genève souffre d'un taux de logements vacants très bas dans toute la Suisse, conjugué à une qualité inférieure à la moyenne et à des activités de nouvelles constructions d'immeubles d'habitation. Concernant la densification urbaine visée par de nombreuses parties, on se heurte souvent à des obstacles et des oppositions de la part du voisinage; ce qui complique et retarde la procédure. De ce fait, les horizons de développement à long terme, les contacts avec les pouvoirs publics et le voisinage ainsi que les votations populaires presque plus maîtrisables deviennent des risques croissants pour les développements immobiliers. Concernant le développement futur du marché immobilier suisse, les acteurs se montrent prudents. Ils comptent sur un ralentissement en douceur du marché résidentiel. Malgré des taux de vacants bas comparables au niveau international, des concepts innovants en vue d'un changement d'affectation ou de relocation de bâtiments de bureaux vides sont demandés dans le domaine des bureaux.

NZZ Real Estate Award – pour des prestations entrepreneuriales d'excellence
„PSP Swiss Property“ parmi les sociétés cotées en bourse et „La Foncière“ parmi les fonds immobiliers cotés ont remporté le NZZ Real Estate Award. Ces deux sociétés se sont distinguées par leurs excellentes prestations entrepreneuriales, qui ont été appréciées entre autres en fonction de l'évolution du marché des capitaux, des prestations opérationnelles ainsi que de la transparence à l'égard des investisseurs. Les Awards ont été remis par le président du jury, Andreas Loepfe/Université de Zurich.

 

Retour à l’aperçu

Partager cette page